augmentation des dossiers comportant des dettes immobilières

10.30% des dossiers Banque de France présentent des dettes immobilières

Augmentation des dossiers comportant des dettes immobilières.

Le baromètre du surendettement de la Banque de France pour le deuxième trimestre 2013 démontre, une fois de plus, une part en constante augmentation des dossiers comportant des dettes immobilières.

Alors qu’à la même époque en 2012 les dettes immobilières étaient présentes dans 9.6% des dossiers pour un montant moyen de 101 500 €, 2013 voit une augmentation significative du nombre de ces dossiers passant à 10.6% pour un montant de 110 900 €.

Les politiques accommodantes d’octroi de prêt pratiquées par les banques jusqu’en 2011, notamment les conditions moins exigeantes sur l’apport personnel ainsi que sur les durées de financement rendant les crédits immobiliers plus couteux, ont contribué à la hausse de l’importance des dettes immobilières.

Depuis le début de l’année la réglementation Bâle III, obligeant les banques à détenir un ratio de fonds propres plus important afin d’absorber les pertes éventuelles et éviter une nouvelle crise bancaire, a contraint les banques à durcir les conditions d’obtention de prêt. De ce fait, Il est donc rare de voir à présent des durées de financement excédant 25 ans et les exigences en matière d’apport personnel doivent au moins couvrir le montant des frais d’acquisition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *