Stayhome : « Faire une bonne affaire immobilière en rendant service, c’est possible ! »

Stayhome est une entreprise innovante qui se situe dans la lignée du crowfunding. Cette solution permet à des particuliers investisseurs de venir en aide à des propriétaires  qui   rencontrent des difficultés financières, en rachetant leur logement puis en le leur louant. Rencontre avec Patrick Drack, le co-fondateur de Stayhome.

Stayhome, c’est du crowdfunding en somme  ?
Je dirais plutôt que c’est du crowdbuying, car il s’agit d’un investissement dans la pierre, pas de financer un projet plus ou moins risqué.

Quel est le principe  ?
Une personne, propriétaire de son logement, connaît des problèmes d’argent, insolubles par les voies traditionnelles, en particulier si elle est interdite bancaire, ou en situation de surendettement. Son logement représente un gisement d’argent frais qui pourrait être propre à l’aider à remédier à sa situation.

Ce type de propriétaire est si fréquent ?
Plus qu’on ne le pense  : plus de 220  000 propriétaires sont inscrits chaque année au fichier des incidents de remboursement de crédit. Et 15 000 sont saisis chaque année…

Que lui proposez-vous  ?
Cette personne vend son logement, à un ou plusieurs de nos investisseurs, à un prix qui se situe à 20 ou 30 % sous sa valeur du marché. Sans devoir quitter son logement, elle en devient locataire, à un loyer qui correspond à ses possibilités. Grâce au produit de la vente, elle remet les compteurs à zéro, paie ses dettes et retrouve son autonomie financière. Et les acheteurs s’engagent à revendre le bien à celui qui en est devenu locataire, le jour où il pourra le racheter.

La durée de rachat prévue est de cinq ans. Mais il  intervient généralement nettement avant.

Et les acheteurs font alors une belle plus-value  ?
Pas du tout, ils s’engagent à revendre au prix où ils ont acheté.

Quel est l’intérêt alors pour les investisseurs  ?
Une rentabilité locative de 6,5 % par an, nette d’impôt, (location sous le régime LMNP), et sans aucun risque pour leur investissement. Et   la satisfaction de savoir qu’ils ont fait une opération utile, qu’ils ont rendu service. C’est loin d’être négligeable dans leurs motivations.

Qui sont vos investisseurs  ?
Tous ceux qui souhaitent investir sur notre plateforme, à partir de 10  000 €.

Vous avez mis en ligne votre plateforme en 2015, où   en êtes-vous aujourd’hui  ?
Nous avons fait aboutir environ 170 opérations, pour un montant de 34 millions d’euros, avec un montant unitaire de 150  000 à 200 000 €. Nous ne validons que 20 % des opérations qui nous sont proposées.

Quels types de personnes en difficulté s’adressent à vous  ? Comment vous contactent-ils  ?
Beaucoup viennent par le bouche à oreille. Nous traitons beaucoup de situations très différentes. Nous avons par exemple des retraités, pour qui tout allait bien, mais qui se sont mis en difficulté pour aider leurs enfants, et qui peuvent de cette façon résoudre leurs problèmes sans que les enfants se doutent de quoi que ce soit… Autre exemple,   le chef d’entreprise, qui ne trouve pas de solutions auprès des banques pour financer, voire même sauver son entreprise, ou bien pour financer un projet.

Notre plateforme, c’est de l’argent frais, sans devoir s’endetter, et avec la perspective de pouvoir racheter son bien quand la situation s’est améliorée.

https://www.destinationimmo.com/article-stayhome-faire-une-bonne-affaire-immobiliere-en-rendant-service-c-est-possible

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *