Lille : Surendettée, elle fait le choix du portage immobilier de StayHome

Martine Petit, 68 ans, tente depuis plusieurs années de s’en sortir financièrement. Propriétaire d’un appartement à Lille (Nord), elle a recours à la solution de portage immobilier de StayHome depuis mars 2017.

Selon la Banque de France, 73 % des séniors redoutent de devoir chercher un nouveau logement en cas de perte de leur maison. StayHome s’adresse à tous mais une majorité des vendeurs font partie de ces séniors. (©Pixabay)

« Mon époux est en situation de handicap et je me suis embarquée dans beaucoup de crédits. Je n’arrivais plus à m’en sortir. » C’est comme cela que Martine Petit, originaire du Pas-de-Calais et propriétaire d’un appartement à Lille, explique la situation dans laquelle elle se trouve depuis une dizaine d’années.

À 68 ans, elle fait partie des plus de 23 % de Français âgés de plus de 55 ans se trouvant en situation de surendettement. Soit près d’une personne sur quatre. Elle explique :

J’ai acheté mon appartement avec ma prime de licenciement en 2001. Cet achat était symbolique pour moi. C’est pourquoi il m’est important de le garder.

C’est là que StayHome rentre en action pour tenter d’aider la sexagénaire à sortir la tête de l’eau. Créée en 2010 par un ancien banquier, Patrick Drack, et un promoteur, Christian Lachaux, la start-up présente uniquement sur internet propose aux personnessurendettées ce qui peut être une solution à leurs maux financiers, le portage immobilier.

La solution au surendettement ?

Le principe : via le portage immobilier les personnes propriétaires d’une maison ou d’un appartement, en grande partie des séniors, cèdent temporairement la propriété de leur bien immobilier à un particulier, en attendant de retrouver leur équilibre financier. Les « vendeurs » deviennent alors locataires « pour un délai de 5 ans », souligne le cofondateur de StayHome, Patrick Drack. Les investisseurs, eux, doivent pouvoir investir minimum 10 000 euros. Ils peuvent être seuls ou plusieurs sur un bien.

« J’ai voulu vendre mon appartement via une agence immobilière à des investisseurs. Mais, ils voulaient trop baisser le prix. En plus, je n’avais aucune garantie de rester vivre dans mon appartement », raconte Martine Petit. Une chose qui lui est désormais possible grâce au portage immobilier.

C’est le service d’accompagnement de la banque où j’ai eu recourt à mes crédits qui m’a conseillée StayHome et la solution proposée me paraissait intéressante. À cause de mes crédits, j’ai dû baisser un peu sur le prix de vente de mon appartement. Dans cinq ans, je pourrai racheter mon bien à un prix fixé… Si je le peux !

En effet, après analyse de leur situation actuelle, les propriétaires cèdent aux investisseurs, appelés « porteurs », leur bien pour une durée maximum de cinq ans. « Les anciens propriétaires peuvent racheter leur maison pendant ce délai pour environ 80 % de sa valeur sur le marché, explique Patrick Drack. C’est une sécurité pour les porteurs et cela permet aux vendeurs de régler la totalité de leurs dettes tout en restant chez eux, en payant un loyer mensuel défini au préalable selon leur situation financière. »

Une amélioration en 4 mois

À l’issue des cinq années de portage immobilier, si les vendeurs ne parviennent pas à racheter leur bien, les porteurs, triés sur le volet, deviennent les nouveaux propriétaires. Mais, « c’est une situation assez rare », rassure Patrick Drack.

Martine Petit a quant à elle déjà pris les devants. « À mon âge, ce n’est pas facile d’avoir droit à un crédit pour le rachat de mon appartement. Je pense proposer à une amie qui habite dans mon immeuble de le racheter pour moi si je ne peux pas le faire de moi-même dans cinq ans. » Depuis mars, elle est en contact régulièrement avec StayHome. Le but de ce dernier est en effet d’aider les personnes comme Martine Petit et surtout « de ne pas les abandonner ».

Aujourd’hui, la jeune locataire de 68 ans se dit « très contente depuis le début du portage immobilier ». StayHome a été la meilleure solution selon elle. « Pour le moment, je m’en sors. Je vois la vie de façon plus sereine ».

Investir pour aider
C’est une chose qu’ils ont en commun. Les porteurs qui investissent sont souvent des particuliers qui ne souhaitent pas confier leur argent à la banque et qui voient à travers le portage immobilier de StayHome un moyen d’aider une personne en difficulté.
C’est le cas de l’investisseur de Martine Petit. « C’est une jeune femme de 28 ans, encore en études et très souvent à l’étranger. Nous ne nous sommes jamais rencontrées. Je la connais grâce à nos appels téléphoniques et nos échanges par mail qui se font très régulièrement. Lors de la transaction en mars, elle était en Irlande », raconte-t-elle.
L’investisseur de la sexagénaire est originaire de Monbazillac et a fait des études sur Lille. Elle n’a pas visité l’appartement de Martine Petit mais a voulu placer un héritage qu’elle a perçu, en venant en aide à sa désormais locataire. Cette dernière explique : « Elle m’a toujours dit qu’elle préférait aider quelqu’un comme moi, plutôt qu’aider la banque ! »
Plusieurs biens en portage immobilier
Tel est le souhait de Pascal Ooghe, un investisseur d’une maison des Yvelines. Originaire du Nord, il a découvert StayHome sur internet et considère le portage immobilier comme « un plaisir concret ». Lui, vient en aide à une personne qui a un projet professionnel dans le secteur du tourisme. « C’est un projet auquel je crois. Cette personne était en manque de financement pour lancer son activité donc je lui viens en aide de cette façon. Nous sommes régulièrement en contact, c’est un service humain ! », raconte Pascal Ooghe.
Le portage immobilier s’est mis en place il y a deux mois. À l’heure où nous écrivons ces lignes, Pascal Ooghe s’apprêtait, dans les prochains jours, à signer le contrat marquant le début de l’opération. Mais, il projette d’ores et déjà d’investir dans un second bien. « En investissant dans le bien de quelqu’un, je me sens moins égoïste. Je ne fais pas un investissement uniquement que pour moi, j’aide une personne également. Tout le monde y trouve son compte ! »

Julie Kiavué

Source : https://actu.fr/hauts-de-france/lille_59350/lille-surendettee-fait-choix-portage-immobilier-stayhome_11327306.html

6 thoughts on “Lille : Surendettée, elle fait le choix du portage immobilier de StayHome”

  1. Nous sommes dans la même situation mon épouse est handicapée à 80% , étant en location avant, cela ne convenait plus il fallait un plein pied. Nous avons tenté pour l’achat d’une petite maison pas chère et à notre surprise le prêt a été accepté. Mais les divers créanciers n’ont pas respectés les dates pour les prélèvements et la nouvelle conseillère de notre nouvelle banque nous a contrainte à faire un autre prêt pour régulariser les mensualités en retards sauf que les montants étaient trop élevés chaque mois. Nous avons été obligés de faire un dossier de surendettement sauf qu’au lieu de diminuer les mensualités, elles sont encore plus qu’avant , on y arrive plus et la maison ancienne, il y a des travaux à prévoir avant l’hiver. Toutes mes démarches pour un rachat de crédits ont été refusées sous prétexte que la maison n’a pas assez de valeur.

  2. S’il existe une solution je suis prêt à voir afin de sortir de cette situation intolérable , retraités tous les deux ont vie dans l’angoisse
    permanente d’avoir une saisie car on ne peut plus continuer à vivre avec à peine 250€ par mois.

  3. Je suis très intéressée par ce système.
    Donc on peu récupéré notre bien à tout moment mais à quel prix . Cela .m’inquiète ?
    Veuillez expliquer
    Ex. Si je vous le vend provisoirement 100 000,..
    Je vous le rachète à 100 000 ???
    Merci en attendant de vous lire
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *